« À votre service, malgré tout » : les pompiers de Montréal poursuivent leur combat contre la loi 15

« À votre service, malgré tout » : les pompiers de Montréal poursuivent leur combat contre la loi 15

À l’approche de la rentrée, les pompiers de la métropole reprennent leur mouvement de protestation contre la loi 15 sur la réforme des régimes de retraite des employés municipaux.

Les 2400 pompiers de Montréal témoigneront de leur « engagement inconditionnel envers le service aux citoyens, en dépit du coup de force politique incarné par l’injuste loi 15 », indique l’Association des pompiers de Montréal, dans un communiqué. 

Les combattants du feu n’abdiqueront ni leurs droits reconnus par les conventions collectives ni leur mission de protection des citoyens et de leurs biens, affirme le président du syndicat, Ronald Martin.

Les pompiers montréalais avaient mis de côté leurs moyens de visibilité en juin dernier par respect pour l’ancien maire de Montréal, Jean Doré, décédé le 15 juin.

« À votre service, malgré tout »…

Après une première campagne affichage d’autocollants « On n’a rien volé (nous) » sur les camions de pompiers, la deuxième phase d’affichage s’intitule « À votre service, malgré tout ». Les pompiers veulent maintenant témoigner de leur ouverture au rétablissement d’un « dialogue sain au nom des intérêts de la population ». La campagne fait aussi référence au climat qui ne s’est toujours pas amélioré, indique l’Association des pompiers de Montréal.

Celle-ci continue de déplorer les suspensions de 52 pompiers, qualifiées d’injustifiables, et le licenciement de six autres, et d’affirmer que les acquis des conventions collectives des 20 dernières années leur ont été usurpés.

Par ailleurs, 44 pompiers ont été accusés relativement aux débordements survenus il y a tout juste un an, à l’hôtel de ville de Montréal. Les dossiers des congédiements et des accusations, qui ont été portées devant les tribunaux, ne sont toujours pas réglés. Malgré ces sanctions, les pompiers veulent réaffirmer leur engagement envers les citoyens. 

Pour l’association, cette campagne est un petit pas vers un retour de la paix, qui ne sera possible que lorsque la négociation avec la Ville sur le partage des déficits et des cotisations de retraite aura débuté.

Coderre peu impressionné

Le maire de Montréal n’approuve pas cette nouvelle campagne. « Si c’est leur façon de célébrer le premier anniversaire de ce qu’ils ont fait à l’hôtel de ville, je ne pense pas que cela va marcher », a déclaré Denis Coderre.

« Les gens ne veulent pas voir ces autocollants, ils veulent s’assurer que l’on respecte la fonction », a ajouté le maire.

En juin dernier, le Syndicat des pompiers et pompières du Québec a déposé une requête introductive d’instance en déclaration d’inconstitutionnalité devant les tribunaux pour contester la constitutionnalité de la loi sur les régimes de retraite des employés municipaux adoptée en décembre dernier par le gouvernement Couillard.

La Fédération des policiers municipaux et la Fédération indépendante des syndicats autonomes en ont fait autant.

La réforme des régimes de retraite prévoit des mesures pour éponger les déficits actuels et futurs des 170 régimes de retraite des employés municipaux du Québec. Ces déficits frôlent actuellement 4 milliards de dollars, selon les chiffres de Québec. Le principe de base de la loi consiste en un refinancement à parts égales des déficits passés (50 % pour l’employeur et 50 % pour les syndiqués) des régimes de retraite.

Filed Under: Sports

Tags:

About the Author:

FluxComments (0)

Trackback URL

Leave a Reply




If you want a picture to show with your comment, go get a Gravatar.


× 6 = douze