Le débat entourant le vote de grève à Lionel-Groulx continue de faire des flammèches

Le débat entourant le vote de grève à Lionel-Groulx continue de faire des flammèches

Les débats entourant le vote de grève au Collège Lionel-Groulx, qui s’est tenu le 18 mars dernier, ont suscité d’importantes tensions entre étudiants qui perdurent encore. Notre article rapportant les propos d’étudiants dénonçant  les « manigances » et les « injustices » de leur association en vue de faire adopter un mandat de grève a beaucoup fait réagir.

Les commentaires ont été nombreux, tant au bas de notre article que par courriels et sur les réseaux sociaux. Plusieurs étudiants partisans de la grève se sont ainsi dits déçus des propos rapportés par Radio-Canada.

Coralie Chaussée, étudiante en sciences humaines, était présente lorsque le mandat de grève a été adopté. 

« Ayant été à cette assemblée, je peux vous dire que cet article [contient] clairement l’opinion de personnes ne voulant faire que de la mauvaise presse à notre assemblée, puisque c’était tout à fait démocratique », nous a-t-elle écrit. 

« Ceux qui disent que c’était selon  »l’ordre de l’agenda » qu’on devait ajourner l’assemblée, sont complètement dans le tort puisqu’aucune proposition d’ajournement de la session n’a été donnée », conclut-elle.

Tim Sergerie, un autre étudiant d’accord avec la grève et qui a participé à l’assemblée, a tenu à nous écrire pour faire part de son mécontentement.

« Ça donne l’impression aux gens que [ceux qui sont] contre la grève se préoccupent de leur réussite alors que ceux qui sont pour ne s’en préoccupent pas. » — Tim Sergerie

Avril Verreault-Bouchard, réagissant à notre article, a pour sa part souligné l’impartialité du processus et le manque de connaissances des procédures des participants à l’assemblée.

Et Coralie Chaussée en rajoute : « Puisque l’assemblée n’était pas levée, l’animateur […] a averti les élèves qui ont quitté qu’en agissant ainsi, ils perdaient la possibilité de voter pour les prochaines propositions. La levée de l’assemblée était au point 4. de l’ordre du jour et visiblement, nous n’y étions pas encore rendus. Les élèves qui ont quitté, peu importe leur opinion et les raisons qui les ont poussés à le faire, l’ont fait en connaissance de cause ».

Mais pour  Philippe Dugré, qui dénonçait le déroulement de l’assemblée dans notre article de jeudi, le constat demeure : « Je soutiens que le mandat de grève n’a pas été obtenu de façon légitime pour la même raison, soit que la même proposition [de grève] a été proposée deux fois. Tous ceux qui ont suivi un minimum l’assemblée peuvent voir que la réponse de l’association face à cette accusation provient du pur mensonge. Il n’y a jamais eu de proposition de grève de quatre jours discontinue. »

En conclusion, plusieurs étudiants dénoncent la complexité des règles entourant la tenue d’une assemblée, alors que d’autres suggèrent d’en prendre connaissance avant de participer à l’assemblée.

Filed Under: Sports

About the Author:

FluxComments (0)

Trackback URL

Leave a Reply




If you want a picture to show with your comment, go get a Gravatar.


un + = 8