La grande migration du nouvel an chinois

La grande migration du nouvel an chinois

Migration humaine sans précédent

La plus importante migration humaine de l’année vient de débuter en Chine. Pas moins de 250 millions de personnes se rendent dans leur ville ou village d’origine pour célébrer le nouvel an chinois. Une période qui met à rude épreuve la patience des Chinois et tous les systèmes de transport dans le pays.

6 heures. Zhou Hongwei arrive à la gare de Pékin. L’endroit est déjà bondé de gens, valises ou boîtes à la main. Certainement un endroit à éviter si vous êtes claustrophobe. Des milliers de personnes font la file et se bousculent pour récupérer leur précieux billet. L’attente peut être de plusieurs heures.

« Je n’ai pas le choix, explique Zhou, un informaticien de 24 ans. Le nouvel an chinois est la fête la plus importante de l’année et c’est la seule occasion que j’aie de visiter mes parents. »

C’est de loin la période la plus achalandée pour les systèmes de transport dans le pays. Autobus, avions, autos, trains, tous les moyens de transport sont sollicités. Les autorités évaluent que les Chinois effectueront au cours des 40 jours de la nouvelle année lunaire plus de trois milliards de déplacements de toutes sortes.

Chance et patience

Une période de festivités, mais aussi de grandes frustrations. Avec la cohue, acheter un billet relève souvent de l’exploit.

Zhou a dû passer quatre jours devant son ordinateur pour obtenir une place dans un train. Lorsqu’il y est finalement arrivé, les wagons-couchettes étaient tous vendus. Le jeune informaticien s’est alors tourné vers un banal siège près d’une fenêtre. Un endroit qui risque d’être inconfortable, puisque son voyage durera plus de 20 heures. Ses parents habitent dans le sud du pays à 2000 kilomètres de Pékin.

Qu’importe, il se considère comme choyé, car des dizaines de milliers d’autres passagers moins chanceux devront se contenter du plancher. Les places dans les wagons de train s’envolent en quelques minutes dans les jours qui précèdent le nouvel an chinois. Cette année, 295 millions de billets ont été vendus.

Année de la chèvre ou du mouton?

Selon l’astrologie chinoise, l’année 2015 sera l’année du « yang », en mandarin, ce qui crée une certaine confusion en français et même en anglais. Dans la langue chinoise, le yang désigne autant la chèvre, le mouton que le bélier.

Alors, à vous de choisir, mais sachez que peu importe l’animal que vous choisirez, il sera moins dynamique que les autres signes zodiaques comme le dragon ou le cheval (comme c’était le cas en 2014). C’est pourquoi plusieurs femmes enceintes en Chine se sont empressées d’avoir leur bébé par césarienne avant le 19 février.

La rumeur veut que les enfants nés dans l’année du yang soient pacifiques et doux, mais aussi très mélancoliques.

Le nouvel an chinois en chiffres
  • 3,6 milliards déplacements (avions, trains, autos, motos et bateaux);
  • 295 millions de billets de train vendus;
  • 42 millions de billets d’avion vendus;
  • 100 milliards de dollars dépensés par les Chinois en 2014.

Filed Under: Actualité

About the Author:

FluxComments (0)

Trackback URL

Leave a Reply




If you want a picture to show with your comment, go get a Gravatar.


3 × six =