Les conséquences de la loi antipourriel

Les conséquences de la loi antipourriel

Quelques entreprises des provinces Atlantiques se disent touchées par la nouvelle loi anti-pourriel du gouvernement canadien qui entrera en vigueur le 1er juillet.

Cette loi exige le consentement des personnes pour qu’elles reçoivent de la publicité par courriel.

Le directeur des affaires provinciales de la Fédération canadienne de l’entreprise indépendante, François Vincent, affirme qu’il s’agit d’une loi très large et dont les définitions portent à interprétation.

« Ça nous inquiète plus que d’autre chose. Les chefs d’entreprises veulent respecter la loi et souvent, ce qu’ils nous disent, c’est qu’ils ne sont pas informés de certaines dispositions, de certaines règlementations », affirme M. Vincent.

La Chambre de commerce de Fredericton informe déjà ses membres sur la façon d’obtenir le consentement des clients ainsi que les façons de se désabonner s’ils ne veulent plus recevoir de publicité de leur part.

Selon la présidente de la Chambre de commerce de Fredericton, Kirsta Ross, la préoccupation de ses membres concerne la façon de se conformer à la nouvelle loi.

La nouvelle loi est une façon selon le gouvernement de protéger les gens contre les courriels abusifs ou les courriels en quantité industrielle.

Les amendes pourraient atteindre un million de dollars pour les particuliers et 10 millions pour les entreprises.

Filed Under: Non classé

About the Author:

FluxComments (0)

Trackback URL

Leave a Reply




If you want a picture to show with your comment, go get a Gravatar.


huit − 1 =